Fermer le menu

Votre demande a été envoyée

Merci pour votre intérêt ! Nous traiterons rapidement votre demande.

Choisissez votre profil


Pour tous ceux qui recherchent une solution durable et à fort potentiel de développement pour leur logement.

Pour tous ceux qui souhaitent marquer des points auprès de leurs clients en leur présentant une solution fiable.

Pour tous ceux qui accordent de l'importance à un aménagement efficace de leur bâtiment
Modifier le profil

En zone verte avec les pompes à chaleur

Certificat énergétique

Certificat énergétique

Dans les nouvelles constructions, mais aussi pour les transformations ou les extensions de bâtiments existants, le décret sur les économies d'énergie (EnEV) prescrit l'établissement d'un certificat énergétique. En cas de vente, de bail à loyer ou de bail à ferme, ce certificat énergétique doit être présenté sur demande. En effet, pour le nouveau locataire comme pour le nouveau propriétaire, la valeur énergétique est l'un des facteurs décisifs de l'estimation du bâtiment.

LE CERTIFICAT ÉNERGÉTIQUE -

À NE PAS OUBLIER

Depuis le 1er mai 2014,  le certificat énergétique indique également, outre les niveaux des besoins en énergie primaire et de la demande en énergie finale sur l'échelle des couleurs de Vert à Rouge, la classe d'efficacité énergétique de l'ensemble du bâtiment. L'échelle comporte les classes de A+ à H. La base de l'évaluation est la demande ou la consommation finales en énergie.

Selon les estimations de la Bundesverbandes Wärmepumpe e.V.,  un bâtiment standard chauffé à l'aide d'une pompe à chaleur, peut se classer au niveau A ou A+. Le même bâtiment, équipé d'une chaudière à combustible fossile ou d'un système de production d'eau chaude solaire, n'atteint que la classe B.